AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ⎨✻⎬ tell me you fucking love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blaze Weills
BANG, BANG SHE SHOT YOU DOWN.
avatar

Messages : 209
Pseudo : ice and fire. (manon)
Multinicks : marcus hemingway.
Celebrity + © : adelaide kane. (@Foxes (a)/@tumblr (s).)
Civil status : single, but someone belongs to her.
Job|Studies + £ : law student. (£££££)
Priorities : destroy the bohemian club, act like a queen, change the world, put an end at this club war by winning it, moke the poor people, study, be the perfect lexton club president, be arrogant at any time of the day.

DIRTY ROTTEN SCANDALS.
LITTLE BLACK BOOK:
AVAILABILITIES: wren, raegan, ivy, ariane. (5/5)

MessageSujet: ⎨✻⎬ tell me you fucking love me.    Dim 8 Mar - 17:30


don't let it in, with no intention to keep it in.
jesus christ, don't be kind to it, don't feed it.
it will come back.

@nomdutumblr, hozier.

-(blaze weills)-

PRÉNOM, NOM : elle a hérité d'un grand nom, qu'elle a pendant très longtemps considéré comme un poids. c'est un boulet à la cheville, comme un simple excès dont elle se délecte particulièrement. il est tant chimérique, que réel, les weills sont reconnus pour leur très grande fortune, mais également pour le sang aristocratique qui leur coule dans les veines comme une fontaine de jouvence. la jeune fille a hérité d'un prénom typiquement anglais, blaze, il ne s'inscrit pas dans les lignes aristocratiques, simple folie de ses parents, qui la rendent particulièrement fière. son second prénom, plus authentique, est marie, mais personne ne la surnomme ainsi. ÂGE, LIEU DE NAISSANCE : l'irresponsabilité tempère dans ses veines et dans son esprit, gamine le jour, femme la nuit, blaze est âgée de seulement vingt-trois ans, pourtant elle se comporte comme un sage, et à la fois comme une enfant. elle a vue le jour à londres un quatre juillet, la capitale de son coeur, mais également de sa tête. NATIONALITÉ, ORIGINES : ses origines sont particulièrement floues, ses parents ont toujours insisté sur le fait que sa famille venait d'une angleterre ancienne influencée par la plus haute bourgeoisie. dès sa naissance elle a épousé la nationalité anglaise, en sachant que du sang français comme italien lui coulait dans les veines. STATUT CIVIL : elle bouffe la vie blaze, elle l'aime tant qu'elle ne s'amourache jamais, elle préfère jouer et se défile de toute responsabilité amoureuse. célibataire dans le coeur, elle a pourtant été fiancé de force par ses parents à un jeune homme, qu'elle a appris à haïr comme jamais personne. fiancé au travail de ses parents, blaze n'est qu'un moyen de créer une alliance. ORIENTATION SEXUELLE : blaze n'a que faire des stéréotypes et des préjudices flamboyants de la haute société, elle déteste entrer dans les lignes et se tenir comme on le souhaiterait, elle a donc essayé, tout essayé, pourtant elle sait que la gente masculine lui plaît plus. la brune est donc hétérosexuelle. EMPLOI, ÉTUDES : ses parents lui ont payé un cycle universitaire à la plus prestigieuse université d'Angleterre, à savoir Cambridge où elle suit depuis cinq ans des études de droit, dans le but de devenir juge. elle a obtenu son bachelor il y a deux ans, et se concentre sur son master, pour ensuite poursuivre un doctorat. SITUATION FINANCIÈRE : £££££, descendante d'une grande lignée aristocratique et portant un nom de famille très influent, sa famille est l'une des familles les plus riches du pays. FAMILLE : blaze déteste tout de sa mère, elles sont l'opposé et le miroir de l'une de l'autre. la brune adore son père, elle a toujours été sa préférée, sa petite fille adorée et son plus grand espoir, amenant une jalousie malsaine entre elle est sa petite soeur ella. ella est le diable, le diable discret à la manipulation facile, elles sont contraire, mais similaires,blaze lui fait vivre un enfer, tant qu'elle peut. TRAITS DE CARACTÈRE : franche, honnête, manipulatrice, menteuse, exécrable, insolente, autoritaire,. GROUPE : royals.

I ★ WE HAD THINGS THAT WE LIVED FOR.
blaze est présidente du lexton club depuis six mois déjà, elle a embrassé cette nouvelle place avec joie et fierté. ★ elle hait sa soeur, même si elle ne pourrait pas vivre sans elle, leur relation a été détruite par la jalousie malsaine que l'un entretenait pour l'autre. ça a toujours été un jeu, un jeu de douleur, de piques et d'horreur. ★ arrogante, blaze ne se laisse jamais abattre encore moins par le reste des étudiants de l'université, elle est très souvent critiquée, même par ses pairs, notamment pour sa nouvelle place au sein du club. mais elle s'en fiche, elle ne vit que pour elle, pour cette image qu'elle aime se donner, être une garce. ★ elle a toujours appliqué le franc-parlé de son père, blaze ne laisse aucune erreur passer, elle est persévérante, mais surtout perfectionniste, elle ne se donne jamais de répit et n'en donne jamais aux autres. ★ elle vit très mal sa situation actuelle, enchaînée à sa famille et à leur fortune, elle a dû subir un mariage arrangé pour conclure un pacte avec une autre famille très influente. elle s'est promise de faire vivre une horreur à son futur époux, tentant d'éviter ce mariage à tout prix. ★ blaze vit très mal sa relation avec sa mère, en tant que gamine elle n'a jamais pardonné à sa mère de tromper son père et le lui rappelle constamment. ★ elle ressent une haine viscérale envers le bohemian club et compte l'éradiquer de l'université, et pourtant elle semble avoir nourrit un intérêt trop important pour son président, bien qu'elle refuse de se l'avouer. ★ elle déteste le fait qu'on veuille pouvoir la controler, et refuse de se plier à quelconque autorité, notamment celle de ses parents. ★ blaze a eu une adolescence plutôt difficile, presque insupportable, constamment dans l'indécision, et dans la perte de confiance en elle-même, elle a très mal vécu les changements dans son corps. ★ c'est une garce, mais elle est loyale, malgré le fait que le pouvoir l'obsède, elle préfère se créer des alliances à vie plutôt que de les briser en un ressort. ★

01. Que pensez-vous des différentes classes à Cambridge et de la guerre qu'elles se livrent? la guerre que les deux clubs se livres est fondée sur une base de jalousie et d'incompréhension. blaze fait partie de ceux qui pense que l'aristocratie vaincra, que la position qu'ils défendent est primordiale. elle ne croit pas à l'égalité, sa famille lui a bien appris que de telles choses n'existaient pas, et ne lâchera rien avant d'avoir écrasé son plus gros rival et amant. 02. Comment vous sentez-vous par rapport à votre propre statut? blaze a pendant très longtemps eu du mal avec sa position, les galas et les soirées auxquelles elle devait se rendre avec très peu de liberté. pourtant, depuis peu elle comprend que son statut et sa fortune lui ouvriront toutes les portes qu'elle souhaiterait pouvoir avoir. même si ces fiançailles arrangés se conjuguent avec son nom de famille influent, elle se fiche bien de la décision de ses parents, puisqu'elle va contrer leurs tentatives de la calmer. 03. Avez-vous entendu parler de la disparition des cinq filles il y a vingt ans? Croyez-vous aux rumeurs? Blaze sait très bien faire la sourde oreille, et dans ce cas-là elle se montre très bornée. La disparition des filles n'a rien avoir avec le club, comme l'avait déjà dit la presse à l'époque et réfuter cette affirmation serait s'opposer à l'autorité et à la parole de tant d'aristocrates. Au fond, elle sait très bien qu'un excès avait mené à cette tragédie, mais pour avoir bonne conscience, elle préfère encore éviter d'en parler, ou tout simplement d'y penser.
PSEUDO, PRÉNOM : ice and fire., but appelez moi manon.    ÂGE, LIEU DE RÉSIDENCE : dix-sept balais, en france.    AVATAR : adelaide kane, ma déesse. SCÉNARIO, INVENTÉ :   . AUTRES :   .


Dernière édition par Blaze Weills le Jeu 19 Mar - 17:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blaze Weills
BANG, BANG SHE SHOT YOU DOWN.
avatar

Messages : 209
Pseudo : ice and fire. (manon)
Multinicks : marcus hemingway.
Celebrity + © : adelaide kane. (@Foxes (a)/@tumblr (s).)
Civil status : single, but someone belongs to her.
Job|Studies + £ : law student. (£££££)
Priorities : destroy the bohemian club, act like a queen, change the world, put an end at this club war by winning it, moke the poor people, study, be the perfect lexton club president, be arrogant at any time of the day.

DIRTY ROTTEN SCANDALS.
LITTLE BLACK BOOK:
AVAILABILITIES: wren, raegan, ivy, ariane. (5/5)

MessageSujet: Re: ⎨✻⎬ tell me you fucking love me.    Dim 8 Mar - 17:30


(✮✮✮)
but i still don't understand,
just what your love can do, when no one else can.

elle regarda par la fenêtre, la mine déconfite, elle comprenait enfin les méfaits de son statut. les obligations, elle n'entendait parler plus que de ça, elle devait faire ci et ça pour le bien de son statut, mais également de son nom. blaze crachait sur la politesse, sur ses fiançailles arrangés, tout ce qu'elle souhaitait, c'était s'évader, partir loin et ne plus jamais revenir. ce monde ne lui appartenait finalement plus, elle était la princesse déchue, au royaume de glace fondant sous les courbes du soleil. elle grinça des dents face à ce père charognard, aux décisions injustes, et face à cette mère aux manies soumises à son mari. ils n'étaient même plus une autorité, ils étaient si risibles, si aristocratiques, si mauvais, son nom s'écroulait sous sa fortune, blaze en jouait, elle en jouait tant qu'elle martyrisait le reste du monde, pas seulement les pauvres, mais aussi ses semblables, à croire que son aura détestable, n'était qu'une manière d'oublier. une garce. voilà ce qu'elle était, mais ce petit sourire malsain constamment posé sur ses lèvres était sa signature, son seul moyen de communication. elle avait grandi avec une cuillère en argent dans la bouche, on ne lui avait jamais rien refusé, mais cette fois-ci c'était sa liberté qu'on lui arrachait, un acte qu'elle ne pardonnerait jamais. it's for the family, and duke is a good match, trust me darling. un vase était posé à côté de sa main, blaze hésita pendant quelques secondes à le casser sur le visage angélique de sa mère, mais elle serra les poings, comme elle le faisait toujours face à ses parents. elle n'était pas exécrable avec eux, peut-être par peur, ou par manque de courage, elle n'arrivait pas à combattre leurs souhaits, parce qu'elle savait pertinemment que sans eux, elle n'était finalement rien. yes mother. i will do it, for the family. ça la brisait intérieurement de chuchoter ça à mi-voix, elle avait si mal, bientôt, elle allait épouser un inconnu, il ne serait plus question d'excès, ou d'amusement, non, elle allait devoir jouer à la femme. ce n'était pas elle, mais un pacte avec la famille du jeune homme, allait tout changer, absolument tout, même sa vie. un mariage c'était une promesse à vie, une promesse qu'elle allait sans doute briser, mais sa culpabilité allait être entachée, elle allait devoir se courber face à un lien qui ne l'intéressait que très peu. I just don't understand why we have to settle this by a marriage, it seems a bit old school. elle espérait pouvoir les faire changer d'avis, mais ses parents étaient malheureusement bien plus têtus qu'elle, ils avaient ce quelque chose qui la faisait taire, qui lui faisait baisser les yeux. au fond, blaze avait peur d'eux, de ce qu'ils représentaient, elle détestait l'autorité, et cambridge était son échappatoire, le seul endroit où elle était la reine, la reine des glaces. dans cette maison elle n'était rien, seule la gamine à l'imagination débordante sillonnait les salles, comme une biche perdue. because it is official, and it makes sure that nobody will betray the other. and you will have someone stable, a good boy, darling. un sourire apparaît sur les lèvres sèches de sa mère, elle s'en fichait bien elle, elle trompait son mari depuis dix ans déjà, blaze n'était même pas sûre de vivre avec son père biologique, pourtant elle s'était bien tenue de le dire. like father for you right? le regard suffisant de sa mère lui firent perdre les pédales, elle regarda son père, puis le fusilla du regard. will I fuck another guy everyday to forget that I married a loser? elle aimait faire imploser le monde sous ses pieds, la franchise était tout, surtout celle qui blessait, celle qui semait la zizanie, et qui brisait les coeurs. un sourire malsain se forge sur ses lèvres pulpeuses, pourtant sa mère s'approcha d'elle et la gifla. how dare you?! elle poussa sa mère du bras, et s'avança vers son père, tout en l'observant froidement, c'était une poupée de cire, une poupée de chiffons, pourtant à cet instant l'impulsivité dirigeait le moindre de ses mouvements, elle n'était plus maîtresse de son corps, mais plutôt spectatrice face à ce spectacle burlesque. you married a cunt, i guess that if you got used to it, he will too. puis elle s'en alla, le champ de bataille derrière elle, ses longs cheveux bouclés voguant d'un côté à l'autre, le rythme de sa marche ayant indéniablement accéléré. blaze savait que son père avait entendu ces rumeurs d'une femme volage, mais l'entendre de vive voix, de sa propre fille lui faisait l'effet d'une claque. pourtant elle savait qu'il lui pardonnerait, elle était sa fille, sa plus belle fille.

elle sentait une couronne sur sa tête, liant son destin à cette université, mais surtout à son futur. l'idée de fiançailles ne l'avaient jamais effleuré, et pourtant elle se retrouvait avec des menottes aux mains. membre du lexton club depuis sa réouverture, blaze avait attendu ce moment avec impatience, elle trépignait devant l'excitation de savoir, d'enfin savoir qui reprendrait la relève, qui serait la fière présidente. il y avait un président masculine et une présidente féminine, et elle connaissait déjà le résultat des votes, elle porterait ce nouveau statut avec arrogance et fierté, rendant la peste, une démone aux yeux noirs. blaze s'avança vers l'ancien président, et lui sourit, il était lasse de se retrouver ici, il avait voulu passer à autre chose, peut-être par peur de se faire attraper par le temps ou les autorités. you know that you're going to win this fight? un sourire malsain se fendit sur les lèvres de la petite brune, et elle répondit par un simple hochement de la tête. elle avait prouvé sa loyauté, mais surtout sa motivation à ce club, elle s'y était jetée corps et âme, et n'avait jamais lâché, pas même après les critiques qu'elle avait pu recevoir des autres étudiants. blaze n'était pas une reine des glaces, ces choses la blessaient, mais jamais elle ne l'avouerait, jamais elle ne laisserait quiconque passer à travers ses fillets nébuleux pour ne laisser qu'une seule parcelle s'entrevoir. elle était froide, mais la braise à la fois, et ce combat, comme tous les autres qu'elle avait mené avec ambition, elle l'avait gagné. i know that I am, who could have been better than me? Lorsque le trésorier s'avança sur le devant de la scène, un frisson parcourut son échine, elle voulait savoir et l'excitation de la réponse la rendait complètement folle. un long discours fût mené, qu'elle n'écouta que d'une oreille inattentive, avant que l'ancien président ne pose sa main sur l'enveloppe où son nom était sûrement gravé dedans. now is the time my fellow camarades, to announce the presidents this year. you've voted for blaze weills. elle n'écouta pas la suite, elle embrassa sa meilleure amie, ses autres camarades, et s'avança vers la scène pour accepter la chevalière qu'on lui passa à l'indexe. elle regarda fièrement la troupe devant elle, et sourit. thank you for this, i will definitly not dissapoint you. puis elle attendit que le second président soit appelé, ils allaient faire de ce club une entité remarquable et reconnue, comme elle l'avait si bien prédit la première fois qu'elle y avait mis les pieds.  


(✮✮✮)
family, duty, honnor.

Une brise fraiche vient caresser son visage immaculé, elle regarde au loin la marre aux canards glacée par l'hiver froid. Elle aimait observer le gigantesque jardin de la demeure de Weills, étant seule, face à ses pensées, à son destin, mais surtout à ses problèmes. Blaze avait peur, peur de ce que le futur lui réservait, pas en matière d'études, ni de carrière professionnelle, mais plutôt amoureusement. Elle avait tant secrètement rêvé du prince charmant, qu'il ne s'était finalement jamais pointé. un craquement se faisait entendre, et elle se retourna vivement vers l'infime coupable qui osa le déranger. sa petite soeur ella se trouvait à quelques mètres d'elle, et pourtant la tension électrisante était déjà bien palpable. qu'est-ce que tu fais ici? elle avait craché ça sur le ton du reproche, elle détestait qu'on puisse venir la déranger, encore moins quand il s'agissait de cette chose qu'elle se traînait à la cheville, sa soeur, ou le diable réincarné. tu n'a pas la propriété sur ce banc à ce que je sache? blaze la fusilla du regard, avant de tourner son regard vers la marre, tout en cherchant le fil de ses pensées qu'elle avait perdu. la brune avait accepté de prendre sa petite soeur sous son aile au Lexton Club, c'était un grand honneur pour la cadette de pouvoir être parrainée par la présidente, mais vraisemblablement, l'une comme l'autre savait que ce n'était qu'une excuse de plus pour se rendre mutuellement la vie plus difficile qu'elle ne l'était déjà. ella s'assit à côté de son aînée, sans faire attention à ses protestations ou encore de ses regards furibonds, elles se détestaient, sans connaître réellement la raison de leurs désaccords. une jalousie maladive qui s'était transformée en conflit énorme, emplissant chaque salle, chaque endroit où elles entraient en collision. c'était comme zeus et poséidon, sauf que leurs dégâts n'étaient pas excusées, elles n'étaient pas des déesses, encore moins fortes. j'ai entendu dire que j'allais être ta filleule dans le club. c'était une question interrogatrice, blaze allait-elle lui faire vivre un vrai cauchemar? sans doute. ce n'était même plus une question qui se posait, c'était devenue une évidence, un vrai grabuge de n'importe quoi, qu'elles avaient fini par lâcher, pour ne plus rien contrôler. blaze se racla la gorge et un sourire énigmatique se forma sur ses lèvres pulpeuses, elle n'avait pas peur de montrer son vrai visage à ella et à sa mère, seul son père croyait encore véritablement à son innocence, à cette enfant immaculée qu'il aimait tant. oui, tu devrais être honoré ella, je suis la présidente après tout, des filles crèveraient pour être à ta place. l'exagération n'était que pierre courante dans son langage, elle aimait en faire des cents et des milles, pour une infinité de choses inutiles. c'était une part de son caractère, de son doux caractère de garce. se vanter d'être présidente, son arrogance déloyale, et sa mine orgueilleuse, elle aimait se frotter à sa soeur, lui prouver qu'elle avait plus et qu'à cambridge elle n'avait pas la protection de leur chère mère. je n'ai pas demandé à ce que tu le sois. je crèverai plutôt que de l'être. un sourire certain se posa sur le visage de la blonde, et blaze lui répondit tout aussi faussement. elle se leva d'un bond et observa pendant quelques secondes le visage pâle de sa cadette, elle était si belle, si innocente et si naïve, pourtant derrière cette façade se cachait une vipère, une vipère que blaze avait créé de toute pièce, elle l'avait rendu comme ça, elle en avait fait une peste, alors qu'elle aurait pu la détourner de ce chemin si pathétique. elle commença à marcher vers le manoir, lorsqu'elle se retourna une dernière fois. ella, un jour tu arrêteras de me détester (et la réciprocité opèrera) et tu verras que j'ai beaucoup de choses encore à t'apprendre. sa cadette pouffa de rire, d'un rire si forcé, qu'une chaire de poule roula le long de son échine. blaze secoua la tête, avant de lui tourner les talons. là encore, plutôt crever. les poings de la brune se fermèrent, de façon maladroite elle tentait toujours d'enterrer une hâche de guerre, et de manière très directe sa soeur la repoussait toujours, comme elle le méritait.

du coin de l'oeil elle vit l'observer, elle vit ce regard froid dans son dos, et elle sentit le besoin de se retourner. blaze tourna le regard vers l'un de ses camarades, puis saisit l'occasion pour s'avancer vers son fiancé. le mot était toujours très difficile à prononcer, c'était comme une douce farandole, comme un doux rappel que sa vie n'était pas entre ses mains, mais bien entre celles de ses parents. il la fusilla du regard, elle lui répondit froidement, et continua sa ronde, elle était présidente maintenant et l'investissement qu'elle fournissait était énorme, c'était trop de poids pour ses épaules si frêles. elle se posa à côté de lui et sourit sournoisement. nous allons bientôt être de la même famille, tu devrais arrêter de tenter de me tuer avec ton regard. il leva les yeux vers la brune avec le même dégoût, la même amertume depuis qu'il avait découvert que son sort avait été lié au sien.
.

_________________
would things be easier if there was a right way? oh, but honey there is no right way. and so you fall in love just a little bit everyday with someone new. @HOZIER.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

⎨✻⎬ tell me you fucking love me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POSH AND ROTTEN. :: = CHARACTERS = :: write about you :: Fiches validées-